Je n’ai pas encore totalement décidé si je deviendrai immortel ou non. Après tout il y a contre moi la pression sociale, la peur de l’inconnu et différents détails techniques à mettre en place. Et si je vous parle de ces problèmes, c’est sans compter une vie d’ascèse totalement rigide les 100 premières années : Rien que ça je ne suis pas sûr d’y survivre. Malheureusement, vous ne comprenez sans doute pas exactement de quoi il est question là tout de suite. Et puisque vous lisez cet article, vous méritez un minimum d’explications. Commençons par décrire ce dont je ne suis pas en train de parler :

  • Je ne suis pas en train de vous parler d’immortalité spirituelle, de réincarnation ou du pari de Pascal : même si je respecte ces croyances, j’ai découvert une alternative intéressante grâce à laquelle j’ai statistiquement plus de chances de gagner la vie éternelle (le nirvana, lui, fera peut -être l’objet d’une quête un peu plus tard car après tout, j’aurai le temps).
  • Je ne suis pas en train de parler d’immortalité métaphorique par mes actes, mes travaux ou mon art. D’une part, cette immortalité là reste toute relative (elle ne dure que le temps qu’on se rappelle de vous), d’autre part elle est difficile à atteindre (de nombreux artistes de talent sont aujourd’hui totalement oubliés). Mais après tout, si vraiment je voulais me faire remarquer, il est peut être possible d’aller encore plus loin dans la politique du pire : La première étape étant d’accepter de retrouver son nom classé par l’histoire entre Ravaillac, Hitler et Mickael Vandetta, et la seconde reste de trouver une manière de faire pire que ce qui se prépare aujourd’hui. Parce que si l’humanité se décide à réellement flinguer la planète, il y a du challenge. Et puis c’est sans compter que je ne suis pas sûr que le ridicule de Mickael Vandetta soit réellement immortel.
  • Je ne parle pas non plus de me cloner dans l’objectif de transférer ma personnalité au clone. L’idée a déjà été développée par les Raéliens et Michel Houellebecq (voir « La Possibilité d’une île » ), mais globalement quitte à devenir immortel j’aimerais autant passer mon tour sur les étapes un peu difficiles de la vie (vieillesse, mort, naissance, mue et crise d’acné).

Non, mon objectif est la préservation de mon intégrité physique et mentale pour une période de temps indéfinie, voir éternelle (dixit la définition de l’immortalité selon wikipedia). Pour commencer, précisons que l’immortalité (potentielle) existe dans la nature : les bactéries, certains types de levure et l’hydre (pas la créature mythologique, non. Plutôt de la bestiole de 15 mm de taille, qui vit en eau douce et qui a peut être croisé vos arrières grand parents) en sont témoins. La nature n’a donc rien « a priori » contre l’immortalité qui serait un peu comme le sexe avec préservatif : un luxe, biologiquement inutile pour l’espèce humaine. Mais revenons au sujet central de cet article :

Comment devenir immortel

Le choix de l'éternelle jeunesse

La mortalité naturelle, celle qui suit le processus de vieillissement, n’est pas obligatoire aux yeux de la science. Si elle nous semble inévitable (et nous avons passé notre vie à nous y préparer, on nous a lavé le cerveau pour que nous arrêtions de lutter contre l’idée), la science admet généralement que dans un futur plus ou moins proche l’humanité pourra régler le problème : l’idée étant d’augmenter l’espérance de vie et les facultés de régénération du corps humain en avançant étape par étape, cellule par cellule, puis organe par organe. En 1912 déjà, Alexi Carrel avait réussi à multiplier par 5 la durée de vie du cœur d’une poule. Précisons que certaines de nos cellules sont immortelles, mais que -pas de chance- ce sont souvent des cellules cancéreuses. Oui mais voilà, comment pourrais-je en arriver, moi, à l’immortalité ?Voici un programme en 4 étapes, inspiré du livre Serons nous immortels de Ray Kurweil (auteur de science fiction) et de Terry Grossman (médecin spécialisé sur le vieillissement), de l’expérience de différentes personnes au parcours un peu atypique qui partagent leurs expériences par leurs écrits (blogs, livres, articles…) et conférences. L’idée générale ? Grâce à la science, l’immortalité sera accessible à l’humanité dans les décennies à venir. Il ne nous reste donc qu’à nous assurer de survivre assez longtemps et de tenir le choc. Voici comment cela devrait se passer :

Etape 1 : Prolonger sa vie

La première étape consiste à prolonger sa vie par tous les moyens à notre disposition et reconnus par les scientifiques : alimentation saine (Consommer des fibres mais peu de sucres, peu de graisses, peu de protéines ou de lait … ), exercices réguliers, réduction de son IMC… Si vous voulez jeter un œil à l’ensemble du programme pour comprendre un peu plus comment cela fonctionne, consultez le livre (dont je parlais plus haut) ou sa fiche de lecture. Voilà. Vous savez tout. Et c’est là que ça cloche. J’ai un mal fou à me mettre dans la tête que je ne toucherai plus un seul hamburger pour les 100 ans à venir. Et puis si j’en juge par le look de l’un des porte-paroles du mouvement (Aubrey de Grey) je risque aussi d’arrêter définitivement de me couper la barbe, pour ressembler à ça :

La barbe longue : mes proches vont avoir du mal à me pardonner cette nouvelle excentricité.

(INSCRIPTIONRappel rapide : Je propose régulièrement des articles Bushcraft, Matos et self defense. Si tu es intéressé, inscris-toi maintenant en CLIQUANT ICI.)
--

Etape 2 : Miser sur la thérapie génique

Le séquençage complet de nos gènes est déjà possible. Il coûte cher, mais des progrès constants sont réalisés dans le domaine. Nous n’avons plus qu’à attendre que la médecine soit capable de reconnaître nos gènes défaillants et de parer au problème (première étape), puis même de modifier directement nos gènes (seconde étape). Sans compter la réalisation de nouveaux organes par le biais de cellules souches (non, sans clonage. Je vous ai dit que je n’aime pas l’idée) pour remplacer les vieux, qui s’usent avec le temps.Mon conseil : Pendant que vous passez votre vie à jouer les ascètes pour vivre assez vieux et atteindre l’immortalité, pensez également à mettre un peu d’argent de côté : Les premières thérapies géniques risquent de vous coûter un bras (métaphoriquement).

Etape 3 : Laisser faire les petits robots

Les nanotechnologies (technologies qui permettront de créer des robots dont la taille se mesure en nanomètres), nous ouvriront de nouvelles portes. Bientôt des nano-robots auront pour mission de réparer ou améliorer notre corps. Bien sûr ce « bientôt » là est réservé à ceux qui observent le temps depuis le fauteuil bien confortable de l’immortalité. Pour nous le temps risque de paraître un peu long. Ça tombe bien : Encore une fois il nous faudra mettre des sous de côté.

Etape 4 : Se faire cryogéniser

L’idée générale est de vous faire congeler aujourd’hui en attendant que la science (et ses scientifiques) vous fasse décongeler pour pouvoir vous guérir de tous vos petits tracas (cancers, maladies, opinions politiques archaïques) et de votre mortalité devenue inutile. Vous voulez la bonne nouvelle ? Vous pouvez le faire. Là, maintenant, tout de suite. Vous pouvez considérer la cryogénisation comme une sorte de salle d’attente de l’immortalité, surtout destinée à tous ceux qui n’auront pas réussi à se maintenir en vie par leurs propres moyens. Bon, la science moderne ne sait pas encore comment elle pourra nous décongeler plus tard. Et il ne nous est pas facile d’imaginer ce qui pourrait nous arriver dans l’intervalle où nous serons décongelés (SI nous sommes décongelés ET vivants à la fin de l’opération). Mais il y a du bon, non ? Maintenant que ce problème est réglé, il ne vous reste plus qu’à réunir les fonds nécessaires.  Comptez déjà 30 000 $ (grand minimum) pour passer chez picard. Le service grand luxe où vous êtes intégralement cryogénisé vous coûtera plus de 150 000 $ (service compris : cerveau + tête + corps). L’histoire ne nous dit pas comment est financée la décongélation.

Les références :

    • Conférence de Aubrey de Grey :


Guérir le Vieillissement – Aubrey de Grey (part 1)

      Suite de la conférence :

http://www.dailymotion.com/video/x8qo7o_guerir-le-vieillissement-aubrey-de_tech

IMPORTANT !!!
En ce moment, les articles sont publiés sans programmation.
Pour ne pas louper le prochain sujet "bushcraft", self défense ou survie
je te suggère de t'inscrire immédiatement :

Qui sait, ma newsletter te sauvera peut-être la vie ;-)

_____________