Dans une émission de survie de Bear Grylls « Running Wild with Bear Grylls », le président américain Obama a passé 3 jours en Alaska et a été forcé de manger les restes d’un saumon abandonné par un ours pour survivre.

(Ceci est un rappel pour tous ceux parmi nous qui ne suivent pas l’actu à la TV. Et des fois on les comprend 😉 )

Running Wild with Bear Grylls est une émission qui remplace Man vs Wild pour Bear Grylls aux USA.

Le concept est légèrement différent puisque ce dernier entraîne un people à la survie pour quelques jours sous l’oeil de la caméra

Les images et la vidéo :

Obama, qui avait précisé qu’il ne voulait rien manger qui ai encore ses pattes ou ses yeux, se montre plutôt satisfait du poisson.

(INSCRIPTIONRappel rapide : Je propose régulièrement des articles Bushcraft, Matos et self defense. Si tu es intéressé, inscris-toi maintenant en CLIQUANT ICI.)
--

Et il avait raison de se méfier : Bear Grylls est connu pour manger un peu n’importe quoi dans ses émissions (insectes, larves, yeux d’animaux, etc…)

Survie dans la nature : qu’est ce qu’on apprend réellement ?

Alors oui, cet extrait nous apprend :

  • Que les ours bien nourris abandonnent parfois une bonne partie de leur proie pour concentrer leur alimentation sur les éléments les plus gras, et plus énergétiques
  • Qu’il est possible de manger les restes de saumon abandonnés par un ours si le poisson est frais, et en le faisant cuire.

C’est donc une nouvelle illustration de l’adage :

En survie, il faut ménager ses efforts et récupérer tout ce qui est bon à prendre.

Mais pour rappel : dans ce contexte de bushcraft, la nourriture n’était pas une priorité.

Il serait encore possible de tenir plutôt longtemps sans manger à condition de respecter la règle des 3 : Attention aux dangers immédiats (comme les ours), conservation de la chaleur (on est en Alaska), hydratation

Garder un ventre plein passe après tous ces éléments !

Quel intérêt pour Obama ?

Obama utilise l’émission pour améliorer son image publique et mettre en avant les soucis du réchauffement climatique.

On sort donc légèrement du registre documentaire/action pour s’orienter vers la téléréalité/documentaire.

Est-ce un mal ? La télé-réalité est à juste titre très critiquée par une bonne partie de la population, mais dans ce cas précis le format permet également de faire connaitre le bushcraft à un public plus large.

Le choix de mettre en avant un homme politique, en revanche, me laisse songeur… Obama utilise cette émission pour paraître plus authentique, plus sympathique, plus viril au yeux des électeurs américains.

L’authenticité est pourtant très facile à truquer à la TV, et aucune de ses autres qualités ne prouve ses compétences à l’échelle politique.

Par contre l’émissions pourrait l’aider à être prochainement réélu.

Encore une fois, l’émission de Bear Grylls offre un spectacle intéressant pour les fans de Bushcraft. A condition de savoir prendre un peu de recul par rapport à ce qui est présenté à l’écran.

Une autre forme de survie, intellectuelle celle-là 😉

IMPORTANT !!!
En ce moment, les articles sont publiés sans programmation.
Pour ne pas louper le prochain sujet "bushcraft", self défense ou survie
je te suggère de t'inscrire immédiatement :

Qui sait, ma newsletter te sauvera peut-être la vie ;-)

_____________