Voilà qui intéressera certains et fera sourire les autres. Après l’article : comment survivre à une explosion nucléaire,  j’ai trouvé sur Internet les plans (en Français) d’un abri antiatomique.  Cliquez pour voir l’image en taille réelle :

Plans d'un abri anti atomique

Le plan me semble un peu léger, mais il y a les bases. Précisons que selon wikipedia il existe différents types d’abris :

  1. L’abri à court terme (1 à 7 jours) : protège de l’onde de choc et des incendies induits par l’explosion.
  2. L’abri à moyen terme (1 à 6 mois) : protège des effets de l’ « hiver nucléaire » (refroidissement généralisé du climat dû à l’injection massive de poussières dans la stratosphère).
  3. L’abri à long terme (plus de 6 mois) : protège des effets des éléments radioactifs jusqu’à ce que la radioactivité totale ait suffisamment baissé.

Ces veinards de Suisses bénéficient d’ailleurs d’un traitement de faveur : L’état a pour obligation de garantir à tous les Suisses (ou résidents en Suisse) un couchage dans un abri antiatomique.

Voilà, en théorie je rentre bientôt de vacances. Vous devriez avoir droit à des articles un peu plus élaborés dans les jours à venir.

sources

Les lecteurs de cette page cherchaient :

  • abri anti atomique
  • construire un bunker
  • construire son abri nucleaire
  • construire bunker souterrain
  • abri souterrain construction
  • plan de survie chez soi
  • plan d abris atomic
  • construire son abri anti atomique
  • type abris atomique
  • construire un abri anti atomique

16 Réponses

  1. Mayan

    Tout à fait Olivier. C’est même grâce à ce livre que j’ai décidé de lancer guide-de-survie.com
    Et la fiche de lecture est au programme, c’est évident :)

    Répondre
  2. nonoffe

    Bonjour,
    Je suis sceptique quand à la véracité du document, au vu des ses nombreuses fautes d’orthographe. De plus 20 cm de béton pour le plafond me semble vraiment peu, d’autres constructeurs parlent plutôt de 50-60 cm…

    Cordialement.

    Répondre
  3. equattro

    nonoffe, il faut tenir compte de la couche de terre, je crois pas non plus que ce soit suffisant mais j aimerais mieu me trouver la dedans que dehors.;)

    Répondre
  4. ar-men

    Bonjour,
    franchement ca ressemble plus a un abri anti-tornade qu’a un abri anti-nucléaire. C’est un investissement important et même si il sert a autre chose (cave par ex ) autan le faire bien. Il manque quand même une pièce indispensable, un local technique. Si il n’y a pas de traitement de l’air ca ne sert pas a grand chose. Ventilation mécanique oui, mais avec filtration et donc groupe électrogène (d’où le local technique) car il y a de grande chance que le réseaux électrique soit HS, si c’est pour plusieurs jours c’est aussi le stockage et le traitement des eaux .
    En ce qui concerne le plan (a part les dimensions parce que la c’est couchettes obligatoire et pas bouger) il manque une chose importante le plans de ferraillage. Du béton sans fer c’est pas beaucoup plus solide que du plâtre . Pour infos dans les blockhauss c’est un fer tor de 16 tous les 10cm et un de 20 tous les 40cm plus des IPN de 100 tous lesmètress pour leplafondn (une vraigalèree adémolirr )
    sans aller a ces extrêmes le radier doit être coulé avec des fers qui remonte dans les murs. Le plafond me semble peut épais aussi, si c’est pour supporter 20 cm de terre au dessus, c’est pas la peine un minimum de 50 cm serais plus justifier avec un maximum d’épaisseur de terre dessus.
    La ventilation qui dépasse de 80 cm devrais être aussi protéger par une structure en béton, en cas d’explosion atomique c’est un vent en moyenne de 400 km/h (jusqu’à prêt de 1000 prêt du point 0 ) qui va souffler entrainent de nombreux débris. Le point souvent négliger et pourtant important la porte doit être étanche et ne pas laisser passer les radiations. Un petit détaille prévoir un antenne radio extérieure ca peut servir pour avoir des infos

    Répondre
  5. Maryan Guide-De-Survie

    Tout à fait d’accord avec toi ar-men. A la base j’avais diffusé cette image pour les vacances, sans penser qu’elle connaîtrait ce succès sur la net, parce que très franchement elle ne le mérite pas.

    Répondre
  6. zac

    pour info les murs mon pas besoin de plus de 20 cm épaisseur sauf si une bombe tombe a 1 klm mais si tu te trouve a 20 klm de l épicentre c est largement bon juste un truc c est le filtrage de l air qui me pose souci par ce que sans filtre prévu pour et il faudra le changer chaque jour

    Répondre
  7. Enzo

    Bonjour à tous,pour tous ce qui ce posent des questions sur les abris anti-atomique voilà une liste pour comprendre quel type de protection offre un abri anti-atomique:

    ACCIDENT NUCLÉAIRE,RETOMBÉES RADIOACTIVES,
    IMPULSIONS ÉLÉCTROMAGNÉTIQUES,
    ARMES CONVENTIONNELLES,
    ARMES NUCLÉAIRE,
    ARMES CHIMIQUES,GAZ CHIMIQUE,
    ARMES BIOLOGIQUES,
    VIRUS (grippe H1N1 de 2010) (grippe H5N1 de 2005),
    OURAGANS,
    CHANGEMENTS CLIMATIQUES EXTRÊMES OU BRUTAUX,
    TORNADES OU VORTEX,
    TREMBLEMENTS DE TERRE OU SÉISME,
    INONDATIONS.
    CANICULE EXTRÊME.

    Je vous invite à visiter mon site (www.amesis.net) ,nous nous déplaçons dans toute la France et à l’étranger pour la construction d’abris anti-atomique. N’hesitez pas à laisser vos commentaires sur le sujet. Bon vent à tous.

    Répondre
  8. Krim

    Bonjour

    Sympa le plan . Déjà si on construit un abris , mieux vaut partir pour du long terme ( qui peut le plus peut le moins ).Comme l’a fort justement fait remarquer Ar-men , il manque pas mal de choses. j’avais pensé à plusieurs petits trucs :
    – Il faut au moins 20m² au sol ( pour 4 personnes ce n’est pas du luxe )
    – Faire des « pièces » 2 chambres de 2 indépendantes
    – Je pense qu’il faut un accès de type « puit » , pour la profondeur j’avais pensé 7.5m coté sol , et 5m coté plafond , ça laisse 2.5m de hauteur pour l’habitacle
    – Un Sas de filtration
    – Sertir le coffrage béton( armé bien sûr , et d’au moins 50 cm d’épaisseur ) de 20 à 30 cm d’argile pour éviter la pénétration des pluies acides
    – Un « local technique » semble aussi judicieux ( pompe à eau , pompe filtrante et purifiante , groupe électrogène )
    – Pour les réserves carburants/produits chimiques , je pense qu’il faut construire un mini-abri qui jouxte l’habitacle côté « local technique » et légèrement plus haut afin de permettre une alimentation par gravitation en cas de soucis …

    Répondre
  9. Dav

    Franchement pour ceux qui habitent en France et vu la politique de l’Autruche qu’on nous bastonne à chaque gros couac (je pense à Tchernobyl et les retombées radioactives ont pas passé le grillage en France, alors qu’en Allemagne toutes les chaines Tv diffusaient de ne pas manger de champignons de gibier et de légumes frais au moins pendant les 6/10 mois suivants, je pense encore à AZF, et son nuage roux traversant Toulouse, fermez les fenêtres mais ne vous inquietez pas ce n’est pas toxique, vous chercherez ce que ca provoque comme joyeusetés un nuage de NOx (NO et NO2)), bref, ne croyez pas que la population sera avertie en cas de desastre imminent (nucléaire, astéroïde ou je ne sais quoi d’autre), afin de garder un semblant de calme dans la population !

    Alors bon quand ca tombera je m’imagine bien la descente des 7.5m dans une crinoline, ca risque d’être sportif, est ce qu’à votre avis ca va donné le même schéma que dans les chambres à gaz les plus faibles écrasés en bas du tas et les plus forts au sommet en train d’essayer de respirer aux aérations ?

    Dans un pays comme la France c’est utopiste et même farfelu cette idée d’abri à moins d’être connecté à un « canal » non officiel qui divulguerais ce genre d’infos …

    Répondre
  10. Tony

    Bonjour à tous et merci pour ce blog,
    Après avoir découver que je n’était pas le seul foux ^^…j’aimerais vous proposer mes plans détaillés sur la construction d’une cave antiatomique de 50 m².
    Elle se compose de : SAS,local technique,lits superposés,sdb et wc,coin lecture,coin bricolage,coin préparation repas,étagères.Elle peut acceuillir facilement 8 personnes et plus en tassant.C’est une première version et sa petite soeur pour 4 personnes(offre les memes commoditées).
    Ci dessous le lien pour plus d’informations, si l’administrateur le permet :
    http://les1000etangs.fr/la-cave-anti-atomique/product

    J’attend vos commentaires…à bientôt.

    Répondre
  11. tony

    Bonjour,
    Je met a disposition les nouveaux plans de la cave abri anti-atomique…14 pages a méditer si vous souhaiter réaliser votre cave.
    Les liens web restent inchangés….A bientôt.

    Répondre
  12. Garlic

    En premier lieu : cerner les divers risques « nucléaires ».
    —Impact SUR abri. —-Distance de l’explosion. —- Type de produit fissile utilisé (donc durée d’isolation des survivants).—- Quantité et niveau des radiations. etc.
    Je vois un toit de 20 cm (en certains cas, il faut un mille-feuille « béton-sable » de 2 ou 3 m).
    Je vois une prise d’air (très insuffisante) sans filtre de poussières contaminées…
    Bref, c’est un bon début très amusant, mais… pour le moment inutilisable.
    Dans le cas d’une guerre totale, l’hiver nucléaire détruirait toute vie sur terre (sauf cafards).
    Vaudrait mieux être tué le premier jour que manger les amis…

    Répondre
  13. etienne stefan

    dans tous les plans on ne voit qu’une entrée ou sortie, on en cas de souffle nucléaire accompagné du retour de dépression il se peut que les accès soient difficiles donc soit prévoir 2 accès soit avoir assez de matos dans le local technique pour couper des arbres, dégager des morceaux d ‘acier ou de béton aspirer des poussières, pelleter la neige etc… sinon on est piégé dans un beau trou à rats…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.