Plans de construction d’un abri antiatomique

Voilà qui intéressera certains et fera sourire les autres. Après l’article : comment survivre à une explosion nucléaire,  j’ai trouvé sur Internet les plans (en Français) d’un abri antiatomique.  Cliquez pour voir l’image en taille réelle :

Plans d'un abri anti atomique

Le plan me semble un peu léger, mais il y a les bases. Précisons que selon wikipedia il existe différents types d’abris :

  1. L’abri à court terme (1 à 7 jours) : protège de l’onde de choc et des incendies induits par l’explosion.
  2. L’abri à moyen terme (1 à 6 mois) : protège des effets de l’ « hiver nucléaire » (refroidissement généralisé du climat dû à l’injection massive de poussières dans la stratosphère).
  3. L’abri à long terme (plus de 6 mois) : protège des effets des éléments radioactifs jusqu’à ce que la radioactivité totale ait suffisamment baissé.

Ces veinards de Suisses bénéficient d’ailleurs d’un traitement de faveur : L’état a pour obligation de garantir à tous les Suisses (ou résidents en Suisse) un couchage dans un abri antiatomique.

Voilà, en théorie je rentre bientôt de vacances. Vous devriez avoir droit à des articles un peu plus élaborés dans les jours à venir.

sources

Cours de SELF DEFENSE pour PERSONNES AGEES.

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre, parce que l’âge n’entre pas toujours en ligne de compte, parce que c’est un sujet de plus en plus important dans nos civilisations où un fossé se creuse entre certaines générations, parce que je suis en vacances et parce qu’elle m’a fait rire, cliquez sur l’image. Je pense qu’elle parle d’elle même :)

Cours de self défense pour personnes âgées
Cours de self défense pour personnes âgées

Dommage, l’URL donnée sur l’image (academy.be) n’est plus valide. Mais il existe peut-être des cours de self défense destinés aux personnes âgées dans votre région. Si vous êtes concernés, profitez-en ;)

La table de nuit du paranoïaque

Oui, je suis en vacances, alors pour vous occuper voici un article très court, ou plutôt une image trouvée sur le web : la table de nuit du paranoïaque. L’histoire ne dit pas si cet article est en vente quelque part, parce que si oui, quelques personnes du groupe facebook guide-de-survie se sont déjà proposées pour l’acheter.

La table de nuit du paranoïaque
La table de nuit du paranoïaque

17 manières de mourir bêtement

Aux Etats-Unis il y a quelques années, 17 manières de mourir plus idiotes les une que les autres. Tâchez de vous y prendre autrement. ;)

Étranges manières de mourir aux USA
Étranges manières de mourir aux USA

Tous les ans aux US, 120 000 personnes meurent d’accidents. Et bien que les 2/3 d’entre les victimes meurent d’accidents de voitures et d’empoisonnements, il existe un grand nombre d’autres options intéressantes comme celles que nous allons voir ci-dessous

Liste des 17 méthodes pour mourir bêtement :

  1. Vos sous-vêtements prennent feu et/ou fondent (6 morts /an)
  2. Vous vous retrouvez coincé dans un environnement sans oxygène (14 morts /an)
  3. Vous vous retrouvez ébouillanté par l’eau chaude (43 morts /an, j’attends vos hypothèses pour expliquer ça…)
  4. Vous vous faites électrocuter par un éclair (48 morts par an)
  5. Vous mourrez mordu ou frappé par un mammifère autre que l’homme ou le chien (80 morts). Je suppose donc que les zombies ne comptent pas non plus.
  6. Vos vêtements prennent feu ou fondent sur vous (97 morts, mais ils sont moins ridicules que ceux du premiers point)
  7. Vous vous retrouvez pris entre deux objets ou dans des rouages mécaniques… (103 morts. *erk*)
  8. Vous mourrez électrocuté par des lignes électriques (105 morts. On vous avait dit de faire attention)
  9. Vous mourrez parce que vous utilisiez (sans doute mal) un moyen de locomotion animal (120 cavaliers en moins tous les ans)
  10. Vous occupiez un véhicule agricole (154 morts). Il n’y a pas un film d’horreur avec un tracteur hanté ?
  11. Vous mourrez par strangulation ou pendaison accidentelle (274 morts). Là, il faut être doué…
  12. Vous mourrez noyé dans votre bain (344 morts). Rassurez moi, on les a aidé ? C’est super difficile à faire, ça. Se noyer dans son bain, non ?
  13. Vous chutez d’une échelle (477 morts). Il est peut être moins risqué de passer dessous, finalement.
  14. Vous tombez d’un immeuble (533 morts)
  15. Ma préférée : Vous mourrez par étranglement accidentel dans votre lit (573 morts).
  16. Vous mourrez de froid (700 morts).
  17. Vous tombez d’un meuble d’appartement, comme un canapé par exemple (899 morts !!!?)

Voilà. Maintenant vous avez toutes les cartes en mains pour devenir complètement paranoïaques, avoir peur des échelles et vendre votre canapé. Ou alors vous pouvez retenir que la plupart des victimes d’accidents meurent dans leur véhicule ou par empoisonnement.

Sources présentées sur l’image : CDC. Gov 2006

Film interactif : survivre à une pandémie de morts-vivants…

Livraison de pizzas en enfer… et délivrer des pizzas.

Vous adorez les films de zombies et vous avez toujours rêvé de faire livreur de pizzas quand vous étiez petit ? Cet article 100% pas sérieux est fait pour vous.

Dans ce film interactif d’excellente facture, le spectateur (vous) est appelé à décider des choix d’un livreur de pizza dans un monde apocalyptique rempli de zombies. Le jeu n’est rien d’autre qu’une campagne publicitaire destinée à faire le buzz pour la chaine de restauration Hellpizza en Nouvelle Zélande, mais le système est amusant et vous occupera certainement quelques temps. Malheureusement le jeu est en anglais, mais je ne peux pas vous proposer d’article plus intelligent pour le moment, puisque je suis en vacances sur une plage de Bulgarie et que le blog tourne en mode automatique. Survivrez-vous assez longtemps pour livrer votre pizza ? Amusez-vous !

Petit conseil pour votre premier choix : Soyez clément, filez un coup de main à ce pauvre gars en noeud papillon

Sondage, navigation… Des nouveautés sur le site

Sondage sur guide de survieOui, guide de survie est un site vivant, la navigation s’est améliorée (nuage de tags, navigation par catégorie sur la barre de droite), et il est désormais possible de voter pour les articles et les commentaires. J’aimerais insister sur ce nouveau sondage ultra-rapide qui me permettrait d’en savoir plus sur vos attentes et de vous apporter de meilleurs articles.

Répondez svp, aidez ce site et ses lecteurs en cliquant sur le lien que voici ou en répondant directement sur le site, dans la barre de droite.

PS : A tous ceux qui suivent le site via ses flux RSS ou à la newsletter, mes excuses pour l’article « temporaire » que vous avez reçu ce matin. C’était un simple test.

Survivre au CANCER, les conseils du livre ANTICANCER

Le Cancer est l’une des plus grandes causes de décès dans nos sociétés civilisées, et je songeais depuis longtemps à réaliser une fiche de lecture du livre Anticancer (de David Servan-Schreiber), qui proposerait quelques bases à l’usage de tous ceux qui désirent apprendre à lutter contre le cancer.

Le livre est en vente un peu partout,
Achetez le sur Amazon.fr, livraison gratuite.

J’ai été pris de vitesse par Romain du site « Des livres pour une santé durable » qui a réalisé une excellente et très complète fiche de lecture. Vous pouvez consulter les articles ici, ici et ici. Ce qui suit est un résumé beaucoup plus synthétique :

L’auteur et le livre :

L’auteur, docteur en neurosciences, s’intéresse à la question de la lutte contre le cancer depuis qu’il a été diagnostiqué d’un cancer du cerveau il y a 17 ans. Comme vous l’avez peut-être déjà deviné, il s’en est sortit. Sa conviction profonde est que même si les traitements modernes ont une efficacité grandissante, il est possible de renforcer significativement les défenses naturelles de notre corps contre le cancer.

Les cellules cancéreuses sont moins virulentes lorsque :

  • Le système immunitaire est mobilisé pour lutter.
  • Le corps refuse de produire l’inflammation sans laquelle le cancer ne peut progresser.
  • Les vaisseaux sanguins refusent de se multiplier pour approvisionner les cellules cancérigènes en oxygène.

Les éléments de lutte contre le cancer, statistiquement efficaces :

Un régime alimentaire soigné (régime méditerranéen), une vie saine et heureuse, un bon sommeil, des loisirs, un cercle social heureux, l’acceptation de soi et une activité physique régulière.

Il convient aussi de lutter contre le stress, producteur de substances inflammatoires propices au développement du cancer.

Maîtriser l’environnement :

L’évolution de notre civilisation occidentale serait à la source de nombreux facteurs qui favorise un terrain propice au cancer de part notre alimentation et notre exposition aux produits chimiques. Romain qui a réalisé la fiche de lecture en tire ces conseils concrets :

  • Eviter les sucre blanc et lui préférer ses alternatives naturelles (miel d’accacia, sirop d’agave, xylitol…) , qui restent à consommer modérément.
  • Privilégier les levain traditionnel dans nos pains, et les riz complets au riz blanc.
  • S’orienter vers des produits animaux nourris sans hormones, à l’herbe, tout en limitant sa consommation de viande. Proscrire les additifs alimentaires des viandes et charcuteries.
  • Eviter la margarine et cuisiner en priorité à l’huile d’olive et à l’huile de colza.
  • Manger beaucoup de légumes et de légumineuses.
  • Radier les graisses végétales hydrogénée de son alimentation (observez les étiquettes de vos aliments).
  • Fuir le bisphénol A (ou BPA) présent dans de nombreux revêtements plastiques de notre alimentation.

Le téléphone portable :

Face au portable rien n’est démontrable lorsque l’on a moins de 15 ans de recul dans les études, et l’auteur est partisan du principe de précaution (kit main libre, limitation de l’usage de l’appareil… )

Les aliments anticancer :

L’information est connue et reconnue. De nombreux aliments possèdent des propriétés précieuses pour la lutte contre le cancer. Ceux ci possèdent une forte synergie si ils sont consommés les uns avec les autres tout en variant les apports

  • Le thé vert : l’aliment anticancer le plus célèbre et peut être le plus efficace, qui augmente même les effets de la radiothérapie, et dont l’effet est multiplié si on le consomme avec du soja.
  • L’huile d’olive extravierge pressée à froid (du régime crétois)
  • Le soja qui regorge d’isoflavone (bloque la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins liés aux cellules cancérigènes, tout comme le thé vert)
  • Le curcuma (composante du curry) anti-inflammatoire reconnu, consommé massivement par les indiens qui à âge égal, développent nettement moins de cancers (50 fois moins de cancers de la prostate). A consommer avec du poivre pour multiplier ses effets
  • Le Gingembre
  • Les champignons
  • Les fruits rouges
  • Les fruits à noyaux, surtout les prunes
  • Les légumes de la famille des choux et des brocolis
  • Les épices et les herbes
  • L’ail
  • Les légumes riches en carotène et aux couleurs vives
  • La tomate
  • Les algues marines
  • Les agrumes
  • Le jus de grenade
  • Le chocolat noir

Le mental anticancer

En 1759, certains chirurgiens notaient déjà que le cancer se développait surtout chez les personnes déprimées. Aujourd’hui David Servan-Schreiber tient presque pour acquis que si la dépression n’est pas la cause du cancer, elle est sans doute un élément très favorable à la maladie. A l’inverse, le soutient psychologique ou la diminution du stress augmentent la durée de vie des personnes cancéreuses, et aideraient parfois à la rémission totale de la maladie.

  • Pour lutter contre le stress, prêtez attention à chaque instant de votre vie pour en profiter pleinement. La méditation est d’ailleurs une excellente option (Le blog de David Servan-Schreiber -guerir.fr- vous propose d’écouter un enregistrement de sa composition pour vous aider à méditer).
  • La peur est un obstacle important à la sérénité des malades, contre lequel il faut lutter, entre autres par le dialogue et l’écoute de la personne cancéreuse.
  • Le toucher et les massages stimulent les défenses du corps : privilégiez le contact physique avec vos proches.
  • Imposez-vous une activité physique régulière, si possible même pendant la chimiothérapie. Ne vous forcez pas trop, soyez progressif, et écoutez votre corps.

Encore une fois, vous trouverez cette fiche en plus complète sur le site « Des livres pour une santé durable » qui a réalisé un excellent travail de résumé en 3 articles, plus détaillé que l’article proposé ci-dessus. Vous pouvez trouver les 3 articles iciici et .

Vous pouvez également approfondir encore votre connaissance de ce livre en l’achetant dès maintenant.

Le livre est en vente un peu partout,Achetez le sur Amazon.fr, livraison gratuite.