Res-Q-Me, l’objet de survie EDC indispensable en voiture

J’aimerais vous présenter l’objet survie du jour, un EDC indispensable en voiture : le Res-Q-Me. Vital et pas cher, il pourrait bien sauver votre peau. Son nom signifie « Sauvez Moi » en anglais, et on le retrouve parfois écris ainsi : ResQMe.

httpvh://www.youtube.com/watch?v=7Wy7iaw3aCo

En cas d’accident de voiture, vous pouvez utiliser ce petit porte clef pour :

Utilisation du Res-Q-Me

Res-Q-Me, pour vous délivrer et couper votre ceinture de sécurité (ou celle des enfants)

Cet EDC urbain pour voiture est équipé d’une lame de rasoir efficace pour couper les ceintures de sécurité et libérer une personne en mauvaise posture (blessée…)

Où se procurer cet EDC

Res-Q-Me, casser la vitre de la voiture et vous enfuir

Vous vous souvenez peut être de mon article sur le gars qui s’est retrouvé mort déshydraté, enfermé dans sa voiture ? Voici un objet EDC (every day carry : à emporter toujours avec soi) qui aurait pu lui sauver la vie. Grace à un mini marteau et une grosse force d’impact par le mécanisme de son ressort intégré, cet outil est capable d’exploser littéralement une vitre, sans peine et sans mouvement de votre part : vous appuyez sur un bouton, et hop !

Mais une démonstration vidéo de 18 secondes sera plus parlante :

httpv://www.youtube.com/watch?v=K6r3SHM_QgI

Prix du Res-Q-Me (mis à jour)

Un objet pas cher, mais difficile à trouver

Pour le trouver en boutique, cliquez sur l’image :

CLIQUEZ SUR L’IMAGE

PS : Je propose depuis peu d’autres objets de type EDC comme le Res-Q-Me dans ma petite boutique survie.

Comment survivre aux cons, 5 conseils avec Franck Dubosc

dubosc joue au con ;)Aujourd’hui nous allons voir ensemble 5 conseils vitaux pour survivre aux cons, avec l’aide de Franck Dubosc. A ceci plusieurs raison : Déjà, j’avais promis cet article il n’y a pas si longtemps. Ensuite, bientôt c’est réveillon. Et pire encore dans quelques jours on retourne au bureau, le nid à cons par excellence.

Message à mes anciens collègues : vous ne comptez pas. Je vous aime toujours. (sauf toi, là, au fond à gauche. J’ai jamais pu t’encadrer mais j’étais bien obligé de me taire)

Identifier le con

Franck Dubosc nous aide :

httpvh://www.youtube.com/watch?v=Xm7NyBASvlE

Retenez bien d’abord les 2 axiomes suivants, qui me servent depuis la petite enfance :

« On est tous le con de quelqu’un »

Et vous ne pourrez rien y faire. Donc vous êtes un con aussi. En y travaillant beaucoup vous pouvez réduire légèrement le pourcentage des gens qui pensent ça, mais le premier travail que je vous suggère de faire, c’est d’apprendre à faire avec.

Et « il y a toujours un con dans la salle »

On m’a appris cette phrase il y a quelques année, et elle moins connue, mais très importante :

Par défaut, si vous êtes dans une salle et que vous ne trouvez pas le crétin de service, c’est que c’est vous, le crétin. Pire encore, si vous êtes entouré de salopards, alors c’est toujours vous, le con de la salle. Ici deux options : fuir immédiatement ou faire le gros dos, prendre son mal en patience tant que c’est nécessaire et… fuir plus tard.

Comment gérer le con :

Retenez bien ces quelques conseils, vous aurez à les mettre en application bientôt :

  1. Développez votre indifférence et votre sens du détachement ! Gardez votre sens de l’humour, et relativisez. Tout ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.
  2. Espérez le meilleur, mais préparez vous au pire. Baissez d’un cran vos attentes à son égard. Concentrez vous sur de petites victoires
  3. Limitez le contact, ou mieux : occupez le ailleurs. Si vous voulez lui échapper, égarez le plus loin.
  4. Si la connerie de votre interlocuteur n’est pas totale, vous pouvez avoir face à vous de simples « accès de connerie » sur un sujet donné ou face à une situation précise. Restez calme et tentez de rééduquer son comportement, pour son bien comme pour le votre.
  5. Faites face : Soyez prêt à lutter, ce sera nécessaire dans certains cas. Si vous voulez rester efficace, n’usez du conflit direct qu’en cas de dernier recours, mais conservez toujours cette option.

Et vous, comment faites vous pour survivre au con ?

Streetwars, ou comment devenir un tueur à gage façon hitman

Aujourd’hui je voudrais vous faire découvrir une simulation de meurtre qui a fait fureur l’été dernier, qui a rassemblé 400 tueurs à gage potentiels et qui a même créé la polémique chez les politiciens. Ce jeu c’est Streetwars, un combat d’assassins paranoïaques armés de pistolets à eau durant généralement 3 semaines.

Pour vous faire connaitre le jeu j’ai interrogé Zio, membre organisateur de Streetwars Lyon 2011 :

En quoi consiste Streetwars selon les organisateurs ?

Streetwars est une chasse à l’homme sur le territoire du grand lyon, où l’on élimine sa cible à l’aide d’eau. Mais où l’on peut aussi se faire arroser…

Quelles sont les règles de base ? Les contraintes importantes ?

Vivre ou travailler dans Lyon, Villeurbanne. Ainsi que vivre et travailler dans le grand Lyon ou courly.

Indiquer ses adresses de lieu de vie, travail, lieu d’étude. Donner sa photo, son nom et prénom. Ses trajets et horaires habituels.

Les contraintes importantes ? Cela dépend vraiment des personnes, quelques exemples : La paranoïa engendré. Mettre 20 minutes pour sortir de tout endroit après avoir regardé de partout s’il n’y avait pas un traqueur caché quelque part. Ne plus oser sortir de chez soit pour faire les courses, ou aller faire la fête à cause du trop grand risque de se faire éliminer.

Comment participer à un streetwars en France ? Quel est le prochain de Streetwars Lyon ?

Il faut aider à l »organiser. Et donc rejoindre notre association pour l’organiser dans tout lieu francophone. Vivre à Lyon.

Prochaine édition de Lyon :

– Inscription du 9 Avril au 8 Mai 22h.
– Début du jeu : Mercredi 9 Mai à 0h01.
– Fin du jeu : Samedi 2 Juin.
– Finale : Dimanche 3 Juin.

Comment gagner à Streetwars ?

  • Etre celui qui sait le mieux manier les « armes à eau »,
  • savoir se dissimuler au mieux,
  • savoir récolter le maximum d’informations sur ses cibles,
  • savoir courir vite,
  • avoir beaucoup de patience,
  • oser prendre des risques,
  • avoir beaucoup de chance.

Niveau stratégie, il faut prévoir des plans de plus en plus imaginatif pour arriver à éliminer sa cible.
Au niveau de l’équipe mieux vaut avoir pas mal de gens motivés.
Être paranoïaque aide à survivre oui.
Au niveau du type de métier avoir des horaires flexibles sont un plus. Travailler à la police est un plus pour le renseignement, ainsi que travailler dans tous les services qui passent à domicile…
Pas véritablement d’entraînement sportif, cependant une bonne condition physique est vraiment un plus, si on peut courir plus vite que ses traqueurs ou rattraper sa cible.

De quelle manière le dernier gagnant s’en est tiré ?

Il s’en est tiré grâce à de bons déguisements, une équipe de choc motivée, parce qu’il avait prit de grands risques afin de prendre l’avantage, et qu’il savait qui soudoyer et courir vite, pour qu’on ne le touche que trop tard.

Quelques situations épiques sur les combats de streetwars :

Reportage en Anglais :

hitman, streetwars et tueurs à gageAction non épique mais de pure chance :

Se croiser dans le bus en allant faire du repérage.
La suite ici

Voilà du lourd :

Le maître assassin qui se fait des alliés jusque dans la famille de sa victime avant d’usurper une identité pour commettre son forfait.
La suite ici

Enorme :

Une traque longue et difficile, misant beaucoup sur l’art de l’appât et de la dissimulation
La suite ici

Alors, qui s’inscrira pour la prochaine cession de Streetwars ?

 

6 conseils d’expert pour survivre à ce REVEILLON

Pour le prochain réveillon, imaginons la pire situation (la pire situation sans zombies, s’entend. Celle là c’est pour le réveillon 2012).

Vous êtes coincé. Après vous être fâché avec tous vos amis vous êtes obligé d’accepter un dîner chez des gens que vous connaissez à peine, avec leurs amis que vous ne connaissez pas du tout. Parfait, c’est dit, vous allez passer un mauvais réveillon.

Heureusement, je peux vous aider. Après avoir traîné avec quelques Pick Up Artist (Aussi appelés PUA ou roi de la drague) pendant un temps, j’ai retenu certains de leurs conseils pour les situations désespérées où on ne connait personne. Attention, pas pour draguer, hein. Pour sociabiliser.

guide-reveillon
Bien sûr, rien n'empêche de sociabiliser ET de draguer. Merci Barney.

Trouver un plan B pour le réveillon :

Première étape, trouver un plan de secours. Peut être que vous devrez admettre l’idée de passer un réveillon sans amis à vous, pour au moins vous assurer que ça ne tournera pas à la catastrophe. Après avoir consulté les profils facebook des gens que vous aimez bien (ou jolies filles, rayez la mention inutile), vous aurez une vague idée des personnes que vous pourriez appeler pour prendre des nouvelles, et qui pourraient vous inviter au passage si vous leur expliquez que votre billet d’avion pour un réveillon à Hawaï vient de tomber à l’eau.

Si ça ne fonctionne pas, il vous reste les boites de nuit, les soirées locale, le site OVS et les soirées spéciales « célibataires ». Même si vous n’êtes pas célibataire, c’est toujours agréable de se faire draguer par une bombe sapée sur son 31.

Rencontrer des gens pendant un réveillon :

  1. Arriver avec le sourire et de l’énergie : les 3 premières secondes donnent une impression sur vous, bonne ou mauvaise.
  2. Aller vers les invités : commencez par saluer et faire la connaissance des personnes seules, restez quelques minutes et enchaînez les présentations, puis dirigez vous vers les petits groupes, par exemple en y entraînant une ou deux personnes que vous auriez rencontré à l’instant.
  3. S’ouvrir aux gens, puis la boucler : commencez par faire une observation anodine, parlez un peu en premier. Puis dès que la personne en face semble prendre goût à la conversation, écoutez la. Essayez d’établir un rapport de conversation du type : Vous parlez 40% du temps, la personne en face 60%. C’est un art sur lequel j’ai encore des progrès à faire ;-)
  4. Choisir la bonne place à table : C’est un impératif. Mal placé en bout de table, vous pourriez avoir jusqu’à 3 fois moins d’interlocuteurs potentiels. Placez-vous au milieu de gens qui ont l’air de vous apprécier un minimum.
  5. Eviter les sujets à la con : le temps en début de conversation (cliché) - la politiquela religionle football (bon, ce dernier point s’applique spécifiquement si vous me parlez à moi).
  6. Essayez d’avoir toujours quelques bons sujets de conversation sous la main : Parlez du repas, des bonnes résolutions, rebondissez auprès de votre voisin en parlant de la conversation animée du bout de la table… Essayez d’avoir une petite histoire à raconter dessus si la sauce ne prend pas. Un de mes sujets préférés, toujours valable et très instructif : « Vous vous êtes rencontré comment ? »

Survivre aux cons :

Vous connaissez déjà tout le monde pour ce réveillon, et ce sont tous des cons ? Je vous propose demain quelques conseils pour vous adapter.

Tutoriel survie : Comment suturer une plaie

Cher lecteur de Guide-de-Survie, voici encore un article qui vous servira dans votre vie quotidienne, vous qui vivez dans un univers dangereux et brutal. Aujourd’hui, nous allons voir comment suturer une plaie.

Si vous faites partie de cette petite fraction de mes lecteurs qui n’a jamais eu l’occasion de se recoudre le torax d’une main tout en se préparant un café de l’autre, alors je vous recommande de jeter un coup d’oeil à cette vidéo en Français, qui pourrait vous être utiles un jour (ou pas).

La vidéo tutoriel :

Différentes méthodes pour suturer une plaie

Allez-y, cliquez ici : Formation des médecins aux sutures d’urgence

Observez comment pour éviter la cicatrice, le médecin commence par faire une suture profonde dans la graisse sous-cutanée pour resserrer les paroies, et éviter trop de tension en surface (et donc une vilaine marque)

Voilà, c’est noël. Notez la douce musique en début de vidéo. Très en accord avec la chaire ouverte quelques minutes plus tard, c’est un régal pour les yeux et les oreilles. Bien sûr, s’il vous vient à l’esprit de tenter ça sur votre chien, votre chat ou votre grand-mère parce vous avez la flemme de l’emmener aux urgences, je décline toute responsabilité et je m’en lave les mains  au gel hydro alcoolisé. :-)

Si vous avez de meilleures sources pour apprendre à refermer une plaie soyez sympa, partagez en commentaire !

Apocalypse Zombie : Eux, ils savent…

J’ai reçus un courrier étrange il y a quelques temps. Alarmant peut-être. Ça parle d’apocalypse, de fin du monde et de… Zombies. Après tout, plus que 364 jours avant la prochaine apocalypse.
Je vous le diffuse ci-dessous.    -Maryan

Une apocalypse prochaine ?

« Dans un monde parfait, en s’éveillant le matin on prend un café avant d’attraper l’iphone pour checker ses mails. Mais ça, c’est dans un monde parfait. Que deviendrez vous si ce monde change du tout au tout ?

Il existe pléthore de raisons susceptibles d’ébranler les fondations d’un monde comme le notre. Celles-ci nous plongeant dans nos retranchements les plus obscurs. Nous obligeant à survivre, envers et contre tous.

Et l’une de ces raisons, c’est l’apocalypse zombie. Vous êtes-vous déjà posé la question ? La grande majorité des gens ne se sentent que peu concernés par ce postula. Malheur à eux.

Pourquoi faire des économies en cas de coups durs, pourquoi se faire vacciner contre une maladie que l’on est susceptible de contracter, pourquoi prendre un parapluie quand le ciel est couvert ? C’est de la prophylaxie.

Alors pourquoi ne pas se préparer à une hypothétique fin du monde ? Je pourrais dresser une liste non exhaustive de toutes les raisons qui laissent à penser que c’est chaud pour notre derrière les amis, nombreuses sont ces raisons qui pourraient rendre plausible une invasion de morts vivants, et aujourd’hui, nous savons qu’un zombie n’est pas forcément issu d’un rite satanique, d’une incantation vaudou, d’un cimetière Indien du Maine, mais peu tout aussi bien venir d’une expérience sur des animaux, d’un gène mutant, d’un singe rat de Sumatra rapporté par des zoologues peu scrupuleux, d’une guerre chimique ou bactériologique, et même de l’espace. C’est pourquoi, à l’instar d’un sujet contaminé par la rage, le zombie moderne sera plutôt qualifié d' »infecté ».

Unis face aux zombies

evolution zombie

Dans une optique d’information, un site internet regroupe, compile et cumule un large choix de conseils de survie, adaptés à toutes apocalypse mais surtout à une pandémie d’infection zombie.

Et comment survivre quand l’inconscient populaire pousse à la panique, à se précipiter pour rejoindre vos proches en hurlant ? Et bien justement faites le deuil de vos mauvaises habitudes, et suivez les conseils avisés de grands experts (autoproclamés, forts de leur empirisme) en la matière, et rejoignez ceux qui peuvent dire: « au cas ou, je suis prêt ».

Ainsi vous pourrez constituer une banque de notions, de règles, des listes d’objets indispensables à vous procurer pour votre sac de survie, des checks lists pour fortifier votre lieu de résidence, des comparatifs des meilleurs lieux ou aller, du bon usage de l’exode, des tutoriels enseignant comment faire un réchaud à essence, un récupérateur d’eau, des points indéniables pour repérer un humain vivant qui se nourrit de ses congénères.

Aussi, des expériences personnelles tablant sur les boites de conserve les plus délicieuses à manger froides et périmées… Des réflexions sur la reconstruction du monde, des registres d’état civile aux façons de cultiver des légumes. Et surtout, de quoi faire face à une horde de zombies. Ou bien encore, des cours de conduite à tenir en fonction de l’endroit ou vous vous trouvez au jour Z.

En cas de zombies, brisez la vitre

Et c’est ainsi ces conseils contre les zombies sont proposés, sur http://z-day.fr/ »

 

 

 

Le survivalisme selon Terre Nouvelle : Conseils d’expert

devenir-survivaliste
Désolé, le survivaliste moyen peut être moins effrayant que ça.

Cher petit survivaliste / paranoïaque, toi qui songe à te préparer pour la 183ème fin du monde depuis la fin de l’ère romaine (qui viendra dans exactement un an, le 21 décembre 2012), j’ai réalisé pour toi l’interview d’un expert, Emmanuel de Terre-Nouvelle.fr.

Sur leur site, Emmanuel et sa femme Sandrine se penchent sur la question du survivalisme et à un certain nombre d’autres comme le développement personnel ou les problématiques liées à des enfants scolarisés. Leur point de vue est assez simple : s’assurer que leur famille soit préservée en cas de soucis.

L’interview survivalisme :

 httpvh://youtu.be/qXM10kuepGA

Vous pouvez découvrir la seconde partie ici : http://youtu.be/XH5qUsRBNBk.

Les questions proposées à un survivaliste :

  • Comment devient-on survivaliste ?
  • Quels sont ses conseils faces aux dangers mortels ?
  • A quel moment peut-on se sentir prêt à toute éventualité ?
  • Quels sont les dangers les plus probables auxquels se préparer dans un premier temps ?
  • Les conseils immédiats à mettre en oeuvre pour appliquer à sa vie courante ?
  • Est-il important d’acheter de l’or ?

Devenir secouriste sauveteur en techniques de survie

Nous avons besoin de secouristes en technique de survie

Devenir secouriste sauveteur en techniques de survie : Si vous êtes comme moi vous avez déjà cherché à suivre des cours de premier secours, pour le cas où. Et vous avez ensuite constaté que faute de révisions et de mise en pratique, vous perdiez les quelques réflexes de secouristes que vous aviez acquis. Dommage.

A mon sens, la seule option pour être prêt le jour où il faudra secourir un proche, c’est d’apprendre à aider régulièrement.

Mise en place de l’association de secouristes :

Recherche de membres secouristes

C’est pour ça que quand j’ai lu la proposition suivante, je l’ai trouvée vraiment intéressante :

Avec des amis de tous niveaux nous constituons une association, pour venir en aide aux populations qui subissent : tremblement de terre, inondation, neige exceptionnelle, cyclone, éruption etc…

Nous sommes à la recherche de bénévoles de toutes régions de l’hexagone afin d’intervenir après décision du bureau des opérations. Ces bénévoles recevront une formation très pointue, et ce gratuitement sous réserve d’un engagement d’un an afin d’intervenir selon les besoins ! Engagement renouvelable à souhait et réunion une fois par an pour s’exercer et mise a niveau.

Nous sélectionnerons les bénévoles selon des critères de compétence, humain, physique et des qualités que nous jugerons utiles.

Pour tous ceux qui sont intéressés, merci de nous contacter par mail afin que je vous communique les étapes.

Nous cherchons également tout matos utile à nos interventions : cordes, bateaux pneumatiques, 4×4, couvertures, remorques, tentes….. bientôt nous rechercherons des mécènes….

Celui qui m’a fait passer le projet n’est autre que Fred, de survie-urbaine.com et stage-de-survie.com. Il sait de quoi il parle et il a les contacts et le leadership nécessaires pour ce type de projet. Donc si vous voulez en apprendre plus, ou même vous voulez proposer directement votre aide, agissez maintenant et contactez le ici.

Photo : Giampaolo Macorig sur flickr

Moi je rentre dans le projet. Et vous ?

Merci à tous ceux qui se sont manifestés à ce jour. Le projet semble au point mort pour l’instant, je mettrai l’article à jour s’il venait à reprendre.

Risques nucléaires en France selon Greenpeace

Greenpeace vient de lancer une animation flash de très bonne qualité, qui met en avant l’absurdité des mesures de sécurité prévues par le gouvernement en cas d’incident nucléaire. Les zones prisent en charge par les services sanitaires sont ridiculement petites et ne correspondent pas à la réalité telle qu’elle a été identifiée sur les accidents nucléaires les plus récents. Vous pouvez consulter cette animation ici.

Ceci fait, voici quelques informations sur les effets des radiations en fonction de votre exposition :

Risques nucléaires : effets des radiations